La niña de la casa azul

1h   |   Danse  |  Tout Public

On assimile couramment, à la suite d’André Breton, les œuvres de Frida Kahlo au courant surréaliste. Elle-même s’en défendait : « On me prenait pour une surréaliste. Ce n’est pas juste. Je n’ai jamais peint de rêves. Ce que j’ai représenté était ma réalité. »

 

Un hommage à la vie et à l'œuvre picturale de Frida Kahlo.